Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du juin, 2012

Mercato du football féminin : cinq joueuses quittent l'OL

Contrairement à la section masculine, le mercato a bien débuté du côté des Fenottes. Les doubles Championnes d’Europe ont déjà enregistré cinq départs et trois renforts. « Pour la saison prochaine, il y aura une à deux retouches, aussi bien au niveau des arrivées que des départs » annonçait Jean-Michel Aulas dès la fin de la saison féminine. Des déclarations qui pèsent bien peu aujourd’hui, car dans une profonde discrétion, ce n’est pas moins de cinq joueuses lyonnaises qui quittent l’OL : Sandrine Dusang (capitaine historique de l’OL féminin), Sandrine Bretigny (recordwoman de buts marqués, 185, avec l’OL), Aurélie Kaci, Céline Deville et Rosana ne seront plus dans l’effectif en 2012/2013.
 Une recrue par ligne
Côté arrivées, l’OL a bien ciblé ses besoins en recrutant une joueuse par ligne. En défense, c’est l’axiale Laura Agard (Rodez, 22 ans) qui rejoint Patrice Lair à Lyon, elle qui a déjà connu l’entraîneur olympien sous le maillot de Montpellier. Le milieu de terrain s’enrichit q…

Mercato : Gourcuff prêté à un club plus riche ?

Selon Le Parisien, l’OL aurait fixé le montant du départ de son meneur de jeu à 15 millions d’euros. Les informations du Parisien vont à l’encontre même des déclarations du Président du club, Jean-Michel Aulas, qui affirme et ré-affirme en permanence que l’Olympique Lyonnais compte sur le retour au premier plan de son milieu de terrain.  Il se pourrait néanmoins que le Président lyonnais se soit lassé de la faible production de l’ancien bordelais, d’autant qu’au fil des années, le coût de son transfert et de son salaire annuel affaiblit considérablement le club rhodanien.  Vers un prêt avec option d’achat ?  Jean-Michel Aulas ne serait donc pas contre un transfert cet été de Yoann Gourcuff, mais pour une somme comprise entre 13 et 15 millions d’euros. Le Président de l’OL réfléchirait même à prêter son joueur avec option d’achat, histoire de réduire la masse salariale du club.  Mikhaël Defoly
-FootbOL- ----------------------------



Bilan 2011/2012 : L'OL féminin sur le toit de l'Europe !

Auteur d’un triplé historique, l’équipe féminine de l’Olympique Lyonnais a réalisé une saison exceptionnelle sans la moindre défaite, portée par un effectif, un staff et des structures dignes d’un grand club européen. Quand on interrogeait Patrice Lair sur ses ambitions, quelques semaines avant le début de la saison 2011/2012, le coach des féminines répondait : « Je pense qu’on aura du mal à rééditer une saison à 22 victoires [en championnat de France, ndlr], on sera peut-être accrochés, battus. Ce qu’il faut, c’est bien débuter le championnat et se qualifier pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Ensuite, on essayera d’aller au bout de nos objectifs, avec également la Coupe de France ». Accrochées, les Fenottes l’ont été, en effet, mais seulement quatre fois au cours de la saison : en championnat contre Montpellier (1-1), Paris (0-0) et Juvisy (1-1), en Ligue des champions à Postdam (0-0). Quant aux 33 autres rencontres disputées dans trois compétitions différentes, les…

Bilan : l'Olympique Lyonnais entre exploits et désillusions

Un petit mois après le coup de sifflet final de la saison, et alors que certains joueurs de l’OL disputent l’Euro 2012 en Pologne et en Ukraine, FootbOL revient sur la saison de l’OL, et dresse un bilan sans concessions. 

Joies, déceptions, l’OL de Rémi Garde a offert à ses supporters une saison dont ils se souviendront. “On a récolté le même nombre de points que l’an dernier. (…) Cette année, ce nombre de points ne nous classe que 4e, et non pas 3e. C’est dommage, mais je pense que l’on est à notre place”. Ces mots, du très lucide Rémi Garde, résument bien le paradoxe de la saison lyonnaise : une Coupe de France remportée, des résultats pas si mauvais, malgré de grosses difficultés constatées à l’extérieur, mais au final, une saison qui s’est terminée sur un goût d’inachevé.

Comme si l’OL avait pu faire plus ; avait pu faire mieux. Car c’est un fait : les joueurs rhodaniens sont passés à côté de leurs grands rendez-vous et de leur objectif prioritaire : une place sur le podium du cha…

Yannick Noah au Parc de la tête d'or : 720000€ collectés

Les 210 Boucles du Cœur organisées partout en France dimanche 10 juin 2012 ont permis de collecter plus de 720 000 € au profit de deux associations qui défendent la cause de l’enfance : SOS Villages d’Enfants et Fête le Mur. Une belle somme réunie grâce à la mobilisation de près de 300 000 personnes et un coup de pouce supplémentaire de Carrefour  qui a versé 100 000 € supplémentaires pour chacune des 2 associations. 
L’argent collecté va permettre de financer du matériel scolaire, des vacances, ou encore des activités pour les enfants.  A Lyon, la Boucle du cœur était organisée au Parc de la Tête d’Or, en présence de Gérard Collomb, Sénateur-Maire de Lyon, et Yannick Noah, Parrain de l’association Fête le Mur. 




SOS Villages d’Enfants et Fête le Mur, deux associations qui améliorent la qualité de vie des enfants SOS Villages d’Enfants permet aux frères et sœurs séparés de leurs parents par décision judiciaire pour cause grave (maltraitance, défaillance parentale) de grandir ensembl…

L'Olympique Lyonnais ne touche "que" 2870000 Euros !

 A chaque intersaison, les clubs de Ligue 1 font le point sur leur bilan sportif et économique. Si le bilan de l’OL sur le terrain est mitigé, les recettes en Coupes nationales déçoivent clairement.
S’ils tiennent avant tout lieu de prestige sportif, les parcours en Coupes nationales rapportent très peu d’argent aux clubs de foot. Illustration cette année avec l’OL, finaliste des deux compétitions de l’hexagone. Pour s’être hissé en finale de Coupe de la Ligue face à Marseille (0-1 a.p.), l’OL a touché 1 090 000 euros de la Ligue. Quant à sa finale de Coupe de France, remportée face à Quevilly (1-0), le club rhodanien n’a touché “que” 1 780 000 euros, soit au total pour les deux finales de Coupe 2 870 000 d’euros. Une somme qui représente à peine plus de 2% du budget total du club.  Mikhaël Defoly  ----------------------------

Journées mondiales de l'océan : mobilisation des sportifs pour les fonds marins

La vocation de l'évènement  "du flocon à la vague" est de sensibiliser le public à la protection de l’eau en fédérant autour de cette cause de grands sportifs, toutes disciplines confondues. Cette année encore, l’évènement fera escale sur le littoral, à l’occasion des Journées de la Mer, sur le thème « Mer et littoral» en écho à la journée mondiale de l’Océan.  Ainsi, plus de 40 champions*, près de 600 enfants, une quinzaine d’associations environnementales et une centaine de bénévoles se donnent rendez-vous, du vendredi 8 au dimanche 10 juin, pour marquer cette journée mondiale. Dès vendredi, le Village de l’évènement, installé dans les jardins de la Cité de l’Océan à Biarritz, informera le public avec des modules entièrement dédiés au développement durable et au respect de l’environnement. L’association "du Flocon à la vague" rejoint les valeurs du sport, de l'esprit d'équipe et de la protection de l’environnement. Le souhait des associations partena…

Interview Rémi Garde : “Sur la régularité de la performance, on n'a pas été présents"

Exclusif FootbOL ! une interview avec le coach rhôdanien : Rémi, première saison en tant qu’entraîneur, et premier titre avec l’OL (la Coupe de France, ndlr). Est-ce que vous avez le sentiment du devoir accompli ? Rémi Garde : Devoir accompli c’est peut-être un peu fort, parce qu’il n’y avait pas que la Coupe de France comme objectif cette année, il y en avait d’autres. Mais c’est vrai que d’avoir remporté ce trophée, chose qui n’avait pas été faite au club depuis 3 ans, était quelque chose de très important, et qui, bien sûr, me satisfait.  Votre équipe présente un bilan contrasté en Ligue 1, avec un OL performant à domicile et qui a montré ses limites à l’extérieur. Comment peut-on expliquer la fébrilité de l’OL hors de ses bases ? R.G. : Vous avez raison de le souligner, je dirais qu’on a fait preuve d’irrégularité. Je crois que nous avons eu quelques soucis au niveau défensif, notamment liés à la charnière centrale, que j’ai dû modifier de nombreuses fois en raison de blessures ou de …

Le mercato 2012 de l'Olympique Lyonnais

Annoncé partant à chaque mercato depuis deux saisons, il semble bien qu’Aly Cissokho soit cette fois-ci vraiment sur le départ. Naples est intéressé et a entamé des négociations avec l’OL. Aly Cissokho a sans doute vécu contre Nice il y a un peu moins de deux semaines son dernier match sous le maillot lyonnais. En effet, le joueur, pourtant sous contrat jusqu’en 2014, a exprimé son désir d’ailleurs, et pourrait avoir trouvé un point de chute intéressant avec Naples.  Le club italien, qui s’est renseigné sur le joueur, a fait une première proposition de 6 millions d’euros à l’OL, qui en attendait pas moins de neuf. Les négociations se sont donc poursuivies, et Jean-Michel Aulas, qui a réduit sa demande à 8 millions d’euros, devrait faire face à une dernière proposition napolitaine de l’ordre de 7,5 millions d’euros. Le départ du latéral gauche semble donc acté, lui qui avait été acheté 15 millions d’euros à Porto. C’est en tout cas une bonne nouvelle pour Mouhmadou Dabo, qui devrait don…

Actuellement sur LYFtvNews :