Accéder au contenu principal

Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Ligue 1 Rennes-Lyon (1-1) : L’OL gagne une place… mais perd deux points

Au terme d’un match compliqué face à des rennais pleins d’envie, l’Olympique Lyonnais est parvenu à arracher l’égalisation à l’entrée du dernier quart d’heure par Lisandro. Décevants, les Gones n’ont pas brillé dans le jeu. Ils gagnent néanmoins une place au classement général, mais perdent du terrain sur la course au podium.

Inconstance, quand tu nous tiens…
Difficile de qualifier cette équipe rhodanienne 2011-2012 par un autre adjectif : elle est inconstante. Car depuis sa déroute à Nicosie, il y a un peu plus d’un mois, l’OL avait relevé la tête de l’eau, dans les résultats (quatre victoires consécutives toutes compétitions confondues) comme dans la manière… pour re-sombrer ce soir, au Stade de la Route de Lorient. Tout comme en début de saison, où les difficiles mois de novembre et décembre ne reflétaient pas un instant la qualité entrevue durant les trois précédents mois de compétition. Cette saison, sous la houlette de Rémi Garde, la formation rhodanienne est totalement imprévisible. Preuve en est une nouvelle fois ce soir, contre Rennes (1-1).

Une entame de match catastrophique
Dans un match à enjeux pour la course à la Ligue des Champions, et face à l’un de ses concurrents directs, l’Olympique Lyonnais a laissé passé sa chance. Rapidement mené au score par un but d’Erding (son troisième de la saison) dès la cinquième minute de jeu (0-1), les lyonnais n’ont pas réussi à réagir durant les quarante minutes suivantes. C’est d’ailleurs Rennes qui dominait totalement cette rencontre, et il s’en fallait de peu pour que les bretons ne doublent la mise sur des occasions nettes de Pitroïpa (poteau extérieur, 6′), Théophile-Catherine (17′) ou Kembo (44′).

Hors du coup, et victime d’un jeu haché avec un déchet très important, l’OL s’en remettait à son banc de touche. Briand entrait dès la reprise de la seconde mi-temps et remplaçait Fofana, lequel, associé à Gonalons, n’aura pas vraiment réussi à stopper la rapidité des transmissions bretonnes. Mais c’est encore Rennes qui se procurait une énorme occasion de but : Lloris sauvait les siens d’une superbe parade sur une tête d’Erding, et Tettey, seul face aux cages, ratait l’immanquable (47′). Sept minutes plus tard, l’arbitre de la rencontre prenait une décision contestable qui fera jaser.


Un penalty qui peut coûter cher
Lancé plein axe, Jimmy Briand se heurtait à Benoît Costil, le gardien rennais, et se faisait accrocher par le portier. L’arbitre central ne sifflait pas penalty, au grand dam de lyonnais désabusés, car les images sont pourtant claires : la faute du gardien breton est irréfutable. Face à ce coup du sort, les Gones sortaient enfin la tête de l’eau et jouaient de façon plus libérée.
Briand, encore lui, servait parfaitement Lisandro plein axe, mais l’argentin, toujours en grandes difficultés, loupait son contrôle et annulait donc une réelle occasion de revenir à égalité (59′). La formation de Rémi Garde se montrait plus entreprenante et était dans un temps fort : Bastos lançait bien Gomis dans l’axe qui manquait sa reprise (72′).

Garde : un coaching gagnant
Le coach de l’OL faisait alors appel à Clément Grenier, qui remplaçait Kim Källström (73′). Coaching payant, puisque trois minutes plus tard, c’est le même Clément Grenier qui offrait à Lisandro sur coup franc la possibilité d’égaliser après avoir touché une première fois le poteau (1-1, 76′).
Cette égalisation, paradoxalement, ne laissait pas place à des lyonnais survoltés mais à des rennais remontés. Le dernier quart d’heure aura donc été à l’avantage des locaux, même si Lloris ne sera plus inquiété.
Avec ce match nul, obtenu difficilement, l’Olympique Lyonnais reprend la quatrième place du championnat de France au détriment de Toulousains battus par Lille en fin d’après-midi (2-1). Les coéquipiers de Réveillère laissent néanmoins filer les Dogues, qui sont désormais à 6 points. Cette troisième place, qualificative pour la Ligue des Champions, sera décidémment bien difficile à aller chercher…
Mikhaël Defoly
----------------------------

Commentaires

Articles les plus consultés :