Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2009

Rugby : les surprises

La chronique de Romain Blachier(30 mars 2009)
Qui rattrapera les toulousains cette saison? Le championnat de Top 14 de rugby n'est-il pas déjà pavé pour la deuxième fois de suite pour les champions de France? Certes, avec le système des phases finales à élimination directe sur un match, on peut toujours avoir une surprise et les Perpignanais, Parisiens et Clermontois, habitués du dernier carré savent tout faire niveau ballon ovale. Mais tout de même, le suspense se restreint... D'ailleurs les trois concurrents des coéquipiers de Kelleher ne sont pas non plus de grosses surprises du classement, tant leur place dans le quatuor de tête était attendu.... Quoi que tout n'est pas fini bien entendu, qu'un plus modeste vienne faire la tortue de la fable et prendre son billet et tenter le Graal. Les jaunes auvergnats, tenus en échec à Montauban et les brivistes, qui se rattrapent largement de leur peu enthousiasmante saison passée, ne sont pas très loin les uns des autres... Et si

"Rattraper"

Rugby, la chronique de Romain Blachier(22 mars 2009)
D'accord les bleus se sont rattrapés au pays de Berlusconi. D'accord Chabal a montré qu'il savait parfois mettre les mains dans le cambouis et faire preuve d'engagement et de puissance. D'accord l'équipe de France, reconduite en quasi intégralité pour un troisième match de rang a voulu faire amende honorable. D'accord Parra a montré que Bourgoin sait encore sortir de beaux internationaux, y compris dans les très pointus postes de charnière. Il n'en reste pas moins que l'image dominante dans la mémoire collective du rugby tricolore sera cet horrible match contre l'Angleterre de la semaine passée. D'accord les bleus ont voulu se rattraper mais battre l'Italie, cuillère en bois du tournoi, ne rassure que ceux qui ont désepérement besoin de réconfort en ces journées redevenues subitement froides. Rattraper le temps, c'est ce qu'a fait l'équipe d'Irlande. Aprés 61 ans d'ab…

A Lyon, l'OL perd la tête... puis la retrouve !

L'Olympique lyonnais a perdu samedi la tête du championnat de France, cédant temporairement la première place à l'OM. Mais les partenaires de Juninho ont sû rebondir dimanche et s'imposer face aux sochaliens. C'est le brésilien Ederson qui a marqué le premier, donnant l'avantage aux lyonnais dès la 13e minute. Un avantage que Lyon a réussi à garder tout au long de la première mi-temps malgré la pression des sochaliens. En seconde période, Sochaux accentuait la pression sans toutefois tromper Lloris , excellent dans la défensede ses filets. Mais finalement le jeune Mounier arrivait à la 70 ème minute à convertir un centre de Juninho.
Lyon mettait enfin un terme à une série de quatre défaites consécutives. Avec 56 points en 29 matches, l'OL devance de nouveau Marseille d'un point et Bordeaux de trois. Marqués en particulier par la défaite de Barcelone, les joueurs de Claude Puel et Jean-Michel Aulas (qui fêtait ses soixante ans) se sont timidement relancés di…

Grand Ecart !

Rugby, la chronique de Romain Blachier :

Le LOU-Rugby refera-t-il la même fin de saison régulière que l'année passée ? Après un hiver de mauvaise composition, les hommes en rouge et noir avaient terrassé tous leurs adversaires, en passant notamment par une homérique victoire à Béziers. L'histoire s'est répétée samedi, avec un écart encore plus sensible que l'an passé puisque les lyonnais ont remporté dans une orgie d'essais (10 au total) par 56 à 17 le combat face aux Biterrois, empochant un bonus offensif précieux pour pouvoir encore prétendre aux demies-finales. Le jeune buteur Romain Loursac, avec 21 points, confirme tout le bien qu'on a pu penser de lui lors de l'affrontement avec les jaunes de La Rochelle le week-end passé. L'équipe, quand à elle, semble avoir définitivement abandonné son tabou vis à vis de la ligne d'essais. La bonne série se confirmera-t-elle ? Dimanche prochain, c'est le derby contre Grenoble à Vuillermet à 15H15, devant …

Benzema : "Je reste à Lyon"

On le disait pétri d'ambition et désireux de partir dans un "grand" club. Les noms de Madrid et de Barcelone avaient même été évoqués. Mais après l'élimination de l'OL en championnat d'Europe, Karim Benzema, qui n'a pas de temps à perdre pour faire évoluer sa carrière, a décidé de le prendre (son temps ! ).

Au cours d'une conférence de presse, "l'attaquant surdoué" ne s'est pas trop attardé sur la défaite : "Nous sommes très déçus... mais cette élimination, même si c’est plus dur dans les têtes que dans les jambes, commence à partir".
A 21 ans, je suis toujours en formation
Après avoir indiqué qu'il a "envie de bosser pour être au niveau" (de Barcelone) il ajoute : "Je vais rester à l’OL. J’ai encore des caps à passer. Je suis bien à l’OL ; je suis bien encadré ; j’ai encore le temps. Je n’aurais pas pu dire que je prendrais ma décision après Barcelone. Cette décision ne changera, ni avec l’obtention ou n…

L'OL prend une leçon à Barcelone (5/2)

Les soixante mille spectateurs du stade de Camp Nou à Barcelone en auront eu pour leur argent !
Sept buts dans une rencontre de huitièmes de finale, c'était pour le moins inespéré, d'autant que ce résultat s'est accompagné d'un beau jeu, en particulier dans la première mi-temps.
Maigre consolation, c'est le français Thierry Henry qui a été l'homme du match en plaçant deux buts (25e et 27e).
Mais le plus beau but de la partie allait venir de l'argentin surdoué Messi, qui au terme d'un slalom où il ne faisait que caresser le ballon, allait le pousser gentiment dans les buts de Lloris (40e). Et comme si celà n'était pas suffisant, Eto'o qui s'était créé de belles occasions en début de partie, allait finir par concrétiser deux minutes seulement après l'argentin. Fort heureusement pour les lyonnais, Jean II Makoun allait rallumer une petite lueur en réduisant le score d'une tête dans la lucarne.
Interrogé par les journalistes juste après la…

Tony Parker nommé vice-président de l'ASVEL

Le cabinet d'avocats d'affaires Lamy Lexel vient d'organiser l'entrée de Tony Parker dans le capital de l’ASVEL Basket, club de Lyon-Villeurbanne.

L’arrivée de Tony Parker s’inscrit dans un projet longue durée, baptisé CAP 2010, "devant mener le Club à un recrutement de haut niveau, à la construction d’une salle multifonctions et la mise en place d’une académie de basket". Cette opération se situe dans une optique de croissance pour le club mais aussi de valorisation du basketball français.

Tony PARKER, joueur international français évoluant aux San Antonio Spurs (NBA) et figure emblématique du basket français, a récemment officialisé son entrée au capital de la SASP ASVEL BASKET. Cette décision s’accompagne de sa nomination en tant que vice-président du Club, en charge de la politique sportive du Club. Il devrait confirmer son engagement en devenant à moyen terme l’actionnaire majoritaire du Club et en prenant sa Présidence.

Où l'on retrouve l'OL land L…

Vive les Romain nonchalants!

Rugby, la chronique de Romain Blachier :
On se souvient que la dernière prestation des lyonnais à Vuillermet, en derby contre Oyonnax, si elle s'était soldée par une victoire, avait été particulièrement soporifique. Un treiziste mal intentionné qui aurait filmé le match aurait pu l'utiliser pour en faire un document de propagande à charger contre l'esthétique du XV. Rucks sur chandelles, chandelles sur rucks, le jeu rude et peu spectaculaire était une de ces caricatures que l'on fait parfois du style rugbystique rhonalpin. S'en étaient survies pour nos hommes en noir et rouge deux défaites, certes avec le bonus défensif, certes contre des formations de fort bon niveau, mais des défaites quand même. Les lyonnais voyaient donc la perspective d'accrocher à terme une place pour les demies-finales s'éloigner de plus en plus et l'encroutement en milieu de tableau se faire jour. Pire le nombre d'essais se faisait aussi rare qu'une reussite gouvernemental…

En championnat, Lille remet çà contre l'OL

Décidément les lillois ont la dent dure en ce moment contre les lyonnais ! Non contents d'avoir éliminé l'OL de la coupe de France la semaine dernière, ils se sont imposés sur un score sans appel de 2 à 0 lors de la 27e journée de Ligue 1 le samedi 7 mars.
Devant un stade archi comble (plus de 78 000 spectateurs!), les nordistes ont dominé de bout en bout un match pour lequel, il est vrai, la sélection lyonnaise était décimée par les blessures ! Si une grande équipe se juge non seulement sur ses joueurs vedettes mais aussi sur ses capacités à se régénérer, Lyon ne fait toujours pas la preuve de sa solidité, à trois jours seulement du match retour face au Barça. Deux coups de Bastos Les deux buts de Lille ont été marqués grâce à Bastos. Le premier par Vittek, bien servi par Bastos justement, et qui a marqué de la tête à la 60ème minute. Le même Vittek rendait la politesse à une minute de la fin du match, en servant Bastos qui marquait au dessus de Vercoutre à la 89ème minute. Pari…

France / Pays de Galles , la belle bleue !

Rugby, la chronique de Romain Blachier : Et les critiques fusaient, fusaient, fusaient avant le match France - Pays de Galles... On pointait la charnière inexpérimentée, dans laquelle on trouvait le jeune Parrat, bien connu des rhonalpins puisqu'il officie à Bourgoin. On dénonçait le manque de vitesse des arrières choisis, considérés parfois dans un mauvais jeu de mots, comme un peu "arriérés à la course"... Et pourtant, symbole des errements de l'augure mauvais, c'est justement de ces garçons décrits comme lourdauds que viendra le salut ! 21 à 16 pour les bleus, dans une ambiance de fête inespérée. Symbole entre tous, le centre parisien (l'année prochaine si le Métro-Racing monte il faudra préciser le club alors j'en profite pour le prénommer de sa seule appellation citadine) Mathieu Bastareaud. L'homme fut du bois dont on fait les massives armoires bourguignones pour son premier match avec l'équipe nationale. Décisif pour aider la victoire à se con…

Actuellement sur LYFtvNews :