Accéder au contenu principal

JO d'hiver : les Verts s'opposent à la candidature française

Ce mercredi 21 janvier 2009, les 4 villes françaises candidates à l'organisation des JO d'Hiver de 2018 ont présenté leur dossier au Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF). Vus les critères du CIO, les verts affirment que ces JO d'Hiver 2018 "ne pourront être écologiquement et socialement soutenables".

Les Jeux Olympiques d’hiver ont un impact insupportable sur l’environnement :

Où qu’ils soient organisés les jeux olympiques d’Hiver nécessitent la construction d’infrastructures lourdes dans des territoires montagnards par définition fragiles et contraints : nombreuses routes d’accès, grands centres hôteliers, imposantes remontées mécaniques, batteries de canons à neige pour faire face au réchauffement climatique, cycle de l'eau perturbé. Cette vision des stations de moyenne et haute montagne comme de grands parcs d’attractions est en contradiction selon les Verts avec le développement d’un « éco-tourisme » plus respectueux de l’environnement et financièrement accessible au plus grand nombre. Ce type de tourisme « doux » est actuellement en plein développement dans les Alpes.

L’organisation des jeux est un véritable gouffre financier :
Pour convenir aux critères de sélection du CIO, les villes devraient s’endetter pour longtemps "Qui dit endettement public massif, dit raz de marrée de la fiscalité locale, comme c’est déjà le cas à Grenoble (+13% en 2009) et à Nice (+ 15% en 2009)", s'insurgent les élus écologistes.


Pour eux, un seul exemple suffit : le CIO exige de la ville hôte 22 800 chambres en hôtels 3 à 5 étoiles. Selon les offices du tourisme respectifs, Grenoble détient moins de 4 000 chambres, Annecy 4 100, Nice moins de 10 000. "Notons par ailleurs qu’une candidature coûte au minimum 20 millions d’€. Au vue de l’actuelle crise économique, sociale et écologique, il est indécent et politiquement irresponsable de vouloir défendre un si couteux show télévisuel".

Le milieu de l’olympisme fonctionne de manière opaque et sans aucun contrôle :
Les Verts pensent par ailleurs que la France n’a quasiment aucune chance d’être retenue. Cette candidature française serait donc une candidature de complaisance à l’égard des instances internationales olympiques qui ont besoin de l’argent des pays candidats.


Le CIO a d’ailleurs toujours refusé de se soumettre à un quelconque contrôle, sous l’égide de l’ONU par exemple. Ses membres sont cooptés et prennent des décisions, comme la dernière en attribuant les JO à Sotchi (Russie), "sur des critères souvent inavouables"…




Cliquez ici :
utiliser comme Page de Démarrage
En ce moment sur les sites de LYonenFrance : Charlie Winston faisait la manche à Lyon et c'est aujourd'hui la révélation du MiDem ! - Les régions PACA et Rhône-Alpes au MiDem de Cannes - Les amis de Ségolène Royal gardent "l'espoir à gauche" -Michel Mercier a de l'argent pour les Maires du Rhône - Tribune : les Verts approuvent le budget primitif de la Ville de Lyon - Gérard Collomb frappé par l'Obamania ?! -Télérama fait son festival dans les cinés lyonnais - Un exercice "sécurité civile" sous le tunnel de Fourvière - Pour qui les lions du sport ? - Les prisonniers de Guantanamo "protégés" contre les mauvais traitements ! - Vénissieux tente d'éviter le dépôt de bilan de St Jean Industrie - Festival du cinéma d'école (les inscriptions sont ouvertes!) - HCL, il y a urgence à l'hôpital ! - Le crédit municipal, une autre option de vente aux enchêres - Tramway T4, début de l'enquête préalable - Sortie d'un dictionnaire des citations politiques - Semaine du développement durable : des livres et films qui contribuent à la réflexion - LyonMag et l'univers impitoyable de la presse lyonnaise-Photos : les assises nationales du Développement Durable à Lyon -Les voeux à la presse du Maire de Lyon -

Commentaires

Actuellement sur LYFtvNews :