Accéder au contenu principal
Retrouvez toutes les vidéos sélectionnées en vous abonnant à notre chaîne YouTube ! (cliquez ici)

Actuellement sur LYFtvNews :



Grand stade : les Verts demandent la mise à l' étude du site du Puisoz

Dans un communiqué, Paul Coste, le président des Verts au Grand Lyon, indique que son groupe est "satisfait" de l'avis défavorable du commissaire enquêteur sur la modification du PLU (Plan Local d' Urbanisme) de Décines.

Une décision qui "ne nous surprend pas et nous conforte dans l'analyse que nous faisons du projet depuis le début", indique Paul Coste.
Sur le plan de l'environnement, les écologistes pensent que "faire venir environ 50 000 personnes au stade ou dans des parcs relais proches avec des navettes est incompatible avec le plan de déplacements urbains et les nouvelles exigences de lutte contre la pollution atmosphérique".

Mettre une fin définitive au projet de Décines
Selon eux, l'avis rendu constitue un véritable message d'alerte qui doit conduire le président du Grand Lyon à mettre une fin définitive au choix de Décines pour le Grand Stade. Si la nécessité d'un Grand Stade est confirmée, les Verts demandent que soient étudiées, de manière très sérieuse, d'autres hypothèses de localisation : le site du Puisoz à Vénissieux, les réserves foncières à proximité d'Eurexpo ou encore l'extension du stade de Gerland, "option intéressante écartée sans débat" .

Une position étonnante quand on sait que le site de Gerland se situe à proximité d' usines "à risques classées Seveso". Mais pour les Verts, l' extension de Gerland aurait un moindre coût public et un impact global plus limité qu'un projet neuf, "sans parler du projet associé de centre commercial" défendu par Jean Michel Aulas.

Un manque de concertation
Les Verts rappellent par ailleurs que l'aménagement durable de l'agglomération et l'utilisation des fonds publics dans le sens de l'intérêt général ne sont pas du ressort du Président de l'Olympique Lyonnais, mais bien des élus décidant collégialement : les choix doivent être étudiés de manière approfondie, largement débattus entre élus et avec les acteurs -dont l'OL- ainsi qu'avec la population.

Paul Coste note que "la démarche démocratique prend du temps" , mais il s' estime conforté dans son opposition au projet La décision avait selon lui été prise par le Grand Lyon et l'Olympique lyonnais, sans que sa faisabilité ait fait l'objet d' études sérieuses, notamment en termes de desserte et d'accès et de coût pour la collectivité, car "ce projet faussement privé nécessite d'importants investissements publics qui ne sont pas clairement précisés".

Commentaires

Articles les plus consultés :